• paragraphe 13 : Epilogue

     

    < mensonges et révélations

     

    Au bout de l’allée bordée d’arbres, la belle maison avec sa tour à son coté avait les volets clos, un vieux chat noir et blanc tournait souvent autour, comme s’il avait perdu quelque chose, ou quelqu’un.
    Plus loin dans un autre pays, un jeune couple et un homme plus âgé emménageaient dans leur nouvelle demeure. La même demeure où, il y a longtemps, un jeune garçon c’était introduit sans se douter à quel point cela allait changer son existence.
    Si quelqu’un les avait espionnés, il aurait entendu une étrange conversation :
    La jeune femme disait :
    -Quand est-ce que je pourrais chasser à mon tour ?
    -sois patiente, lui répondit l’homme le plus âgé, soit patiente !
    -Et pourquoi Jimmy ? J’aimais bien Raoul, c’est joli Raoul !
    -Je te l’ai déjà expliqué Emma, nous devons changer d’identité, et de lieu tout les vingt ans environ. Les humains finiraient par trouver étrange le fait qu’on ne vieillisse pas. Et puis il faut changer de terrain de chasse aussi.
    -Tu aurais pu nous laisser le choix de nos nouveaux noms Eric, tu a bien choisis le tiens.
    -Tu veux bien cesser tes caprices ? N’oublie pas que tu nous dois le respect, à moi ton oncle et a ton grand frère…
    -Comment ça le respect j’ai plus de vingt ans!
    -Oui mais tu as l’air d’une gamine ; ne me dit pas que tu regrette.
    -Non, mais n’empêche que la maison va me manquer.
    -Celle là n’est pas mal non plus ! Viens voir derrière.
    Elle suivit « Jimmy » derrière la maison.
    Il lui fit faire le tour du parc
    -Regarde comme c’est beau. Lui dit-il. Puis s’arrêtant à un endroit précis :
    - Elles sont toujours là ajouta-t-il pour lui-même.
    -Elles sont magnifiques.
    Elle contempla, les trois statues, la femme semblant réprimander le doigt tendu vers le ciel ; l’archer ; et le fauconnier.
    -La réprimande, et les deux chasseurs, tout un symbole. Annonça la voix d’Eric qui venait de les rejoindre. Tout un symbole.
    -Alors ? Comment tu la trouve, ta nouvelle maison ?
    -Je dois reconnaître qu’elle est belle.
    -Et encore tu n’a pas vu l’intérieure.
    - Je crois que la mère de mon arrière-arrière grand-mère, travaillait dans une maison comme celle-là.
    -Comment elle s’appelait ? lui demanda « Jimmy » machinalement.
    -Amanda !
    -… ?! Les deux hommes s’interrogèrent du regard, surpris…
    -Oh regardez ! Des chats ! Cria-t-elle, Mettant fin à leur stupeur
    _Il y en a trois, compta « Jimmy »
    -Un chacun… De quoi espionner les voisins facilement répondit « Eric ».
    -Vous m’apprendrez comment on fait ? Demanda la nouvelle initiée
    -Patience, Emma, Patience ! Pas tout à la fois, Lui répondit le plus vieux des trois vampires. Je t’apprendrais, Nous t’apprendrons tout!
    - Tu verras, c’est très facile, il suffit de fermer les yeux, lui promis le plus jeune des deux mâle.
    -J’ai un peu faim se plaignit la toute jeune femme,
    -Patience, j’ai dis !
    - Mais mes canines me font mal.
    Le vieux vampire se figea devant elle, et la fixa du regard. , allait-il la réprimander ? Ou bien faire preuve de compassion ?
    Il répondit simplement :

    -Ce soir !

     

    *****

     
    «Êtres de peu d’humanité, imbu de cruauté, irrespectueux de l’enfance, imprégné de méchanceté, profiteurs, tortionnaires, meurtriers …

    Lie de la société…,

    N’ayez plus trop d’espoir…

    …ON ARRIVE…. »